Salon de l’auto : le métro y était…

Le salon de l’auto 2018, c’est fini. Un succès, avec 540 000 visiteurs. Surprise : le métro était aussi à la fête ! Une alternative à la voiture ? Découvrez-le sur notre vidéo

En lui-même le métro ne réduit pas le nombre de voitures – c’est reconnu notamment par la Commission régionale de la mobilité – voir par exemple cet article. Historiquement, à Bruxelles le métro a été construit à une époque où on voulait faire de la place… à la voiture [1]. Et maintenant ? On continue, ou bien on cherche des alternatives pour augmenter la capacité du transport en commun sans l’enterrer, et sans faire de la place en surface pour plus de voitures ? Il y a des possibilités

[1] Voir Vincent Carton, Professeur d’urbanisme à l’EFP Bruxelles: la création en 1962 de la Promotion des Transports urbains visait à “désengorger la ville en faisant passer les trams en sous-sol” (suite sur ce blog LinkedIn); En 1971 l’administration de l’Urbanisme estime que « Il faut admettre que la capitale doit être adaptée à la motorisation, il n’est plus possible de vivre en paix avec l’auto sans faire une ville différente ».